CHIFFRES-CLÉS :

  de Stéphanie 

COP 25

La Convention-cadre des nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC) adoptées lors du sommet de la Terre à Rio de Janeiro en 1992 instaure la Conférence des parties.Chaque année, ses pays membres se réunissent afin de déterminer les moyens de lutter contre le changement climatique. La première COP (conférence of the parties en anglais) s'est tenue à Berlin en 1995. Quant à la COP25, elle aura lieu du 11 au 22 novembre 2019 à Santiago du Chili.

4 milliars

L'Ethiopie est engagée dans le projet 

<< Greenn legacy >>, une vaste politique de reforestation, visant à planter quatre milliards d'arbres d'ici à octobre 2019.

Le 29 juillet, les fonctionnaires ont été invités à quitter leur poste pour participer à cette opération. 350 millions d'arbres auraient été plantés durant cette journée, selon le gouvernement.

2,5%

Les émissions de dioxyde de carbone provenant de la combustion d'énergies fossiles ont diminué de 2,5% dans l'union

européenne entre 2017 et 2018, selon les estimations d'eurostat.

En France, la baisse atteint 3,5%.

56 8000

En 2018, 56 800 personnes ont participé à 1 420 ramassages volontaires de déchets organisés par l'ONG Surfrider. Avec le même objectif en mars 2019, le Trash tag challenge diffusé sur les réseau sociaux. Les participants sont invités à nettoyer un lieu puis à poster les photographies du résultat de leur nettoyage.

7°C

Selon les plus grands laboratoires français de climatologie, le réchauffement climatique pourrait atteindre 7°C en 2100 si rein n'est fait pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Les conclusions de leur simulation sur plus de 80 000 ans d'évolution du climat serviront de référence au sixième rapport d'évaluation du groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dont le premier volet sortira en 2021.

Infographie : terre de tara

                          L'impact du réchauffement climatique à +1,5°C ou + 2°C

                                             Un demi-degré d'écart de température, c'est peu.

                                 Et pourtant, les effets sur les écosystèmes sont disproportionnés.

                                                                 Deux scénarios à la loupe.

             Perte de biodiversité. Perte de plus de la moitié de l'habitat naturel pour :

               ... 4 % des vertébrés à 1,5 °C contre 8 % à + 2 °C

               ... 6 % des insectes à 1,5 °C contre 18 % à + 2 °C

               ... 8 % des plantes à 1,5 °C contre 16 % à +2 °C

               Pluie torrentielles

               Risques plus élevé à + 2 °C qu'à + 1,5 °C dans les hautes latitudes de l'hémisphère Nord, l'Asie de l'est et l'Amérique                    du Nord.

               Cultures céréalières

             Baisse de rendement plus important à + 2 °C, notamment en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud-Est et en Amérique                   latine.

               Intensité des vagues de chaleur

             A + 1,5 °C ( des vagues de chaleur plus chaudes de 3 °C )

               A + 2 °C ( des vagues de chaleur plus chaudes de 4 °C )

               Banquise  arctique

             Fonte complète de la banquise en été...

               ... 1 fois par siècle à + 1,5 °C

               ... 1 fois par décennie à + 2 °C

               Coraux

             Perte de récifs coralliens...

               ... de 70 à 90 % à + 1,5 °C

               ... jusqu'à 99 % à + 2 °C

               Pêche

             Prise annuelle de poissons réduite de ...

               ... 1,5 million de tonnes à + 1,5 °C

               ... plus de 3 millions de tonnes à + 2 °C

               Hausse du niveau de la mer

             A + 1,5 °C de 26 cm à 77 cm d'ici à 2100

               A + 2 °C de 36 cm à 87 cm 10 millions de personnes menacées de plus 

                                                                                                                                        Source: GIEC, rapport octobr2018

             

Infographie : terre de tara

LA BIODIVERSITÉ EN PÉRIL

L'effondrement du vivant. 

Pourcentage des espèces menacées d'extinction, par groupe :

   7,5 %

 Poissons

  osseux

        7,5 %

Gastéropodes

  13,5 %

 Oiseaux

   19 %

Reptiles

      25 %

Mammifères

   27,5 %

 Crustacés

      31 %

Requin et raies

  33 %

Coraux

   41,5 %

Amphibiens

entre

16 %

et 63 %

Végétaux

75 %
50 %

de l'écosystème

  d'eau douce

de l'écosystème

     maritime

40 %

Des territoires qui se dégradent

Pourcentage des écosystèmes fortement altérés

de l'écosystème

      terrestre

Source : Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystèmiques (IPBES)
Infographie : terre de tara
Infographie : terre de tara

Bienvenue à l'association

Terre de TARA

"la voie du retour à la nature"

    Association loi 1901  TERRE DE TARA "la voie du retour à la nature"

                                   Départemnt du LOT 46

    Association

       1OO%

INDÉPENDANTE